Médecine libérale

Syndicat de la médecine générale (SMG) - NON à la violence faite au travail, aux pressions et aux plaintes des employeurs contre les médecins !

27 avril, par Info santé sécu social

Arrêt de travail Poissy

NON à la violence faite au travail, aux pressions et aux plaintes des employeurs contre les médecins !

OUI à une médecine indépendante, sociale et solidaire !

Salariés invités à prendre la porte, punitions, isolement, détournement des règles du travail, abus de pouvoir, pressions et contrôles abusifs, perte de sens, etc... Les pratiques organisationnelles de M. Karl Olive (Les Républicains), maire de Poissy et vice-président du Conseil départemental des Yvelines, qui impactent les agents municipaux, semblent, selon la CGT, véritablement pathogènes (1).

Non content d’appliquer une politique municipale qui démolit le travail avant de rendre probablement malades beaucoup d’agents municipaux, M. Olive s’est permis d’écrire à tous les médecins généralistes de Poissy pour les enjoindre d’éviter de prescrire des arrêts de travail aux agents des collectivités territoriales. M. Olive se prendrait-il dorénavant pour un médecin ?

Ces pratiques délétères entrent dans un contexte plus large de violences faites au travail depuis le virage managérial des années 1990, de politiques néolibérales toujours plus précarisantes pour les travailleurs, et d’attaques d’employeurs devant l’Ordre des médecins, contre des médecins généralistes, des psychiatres et des médecins du travail, qui font le lien entre santé et travail. L’Ordre des médecins, qui n’est pas à une contradiction près, s’il fustige l’attitude grossière et méprisable de M. Olive (2), ailleurs ne dit mot et consent à ces attaques d’employeurs contre ces médecins qui ne font que leur travail, en leur faisant des procès aboutissant parfois à des blâmes et des radiations.

Le Syndicat de la médecine générale (SMG) dénonce ces agissements et ces politiques depuis de nombreuses années, rappelle que l’arrêt de travail est un outil thérapeutique et condamne l’impunité totale accordée tacitement à tous ceux qui maltraitent le travail et les travailleurs (3).

Le SMG défend la seule médecine qui vaille, une médecine sociale, solidaire et indépendante de tout pouvoir d’où qu’il vienne. La médecine n’a de compte à rendre qu’aux patients dont elle a la charge. Les politiques, eux, ont des comptes à rendre aux citoyens qui les ont élus, vis-à-vis des moyens mis en œuvre pour répondre à leurs besoins fondamentaux.

(1) Lire : Le maire de Poissy aux médecins : "si vous pouviez éviter les arrêts" L’Humanité, lundi 11 avril 2016
(2) http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2016/04/14/lordre-remet-les-pendules-lheure-apres-le-derapage-du-maire-de-poissy_805971
(3) Lire aussi :
http://www.smg-pratiques.info/L-arret-de-travail-est-un-outil.html
http://www.smg-pratiques.info/Face-a-l-ODM.html
http://www.smg-pratiques.info/Soutien-a-Bernard-Coadou-contre-la.html