Environnement et facteurs dégradant la santé

Top santé - La pollution de l’air tue plus de 5 millions de personnes chaque année

19 février, par Info santé sécu social

Le nombre de décès dus à la pollution ne cesse de croître. Au total, ce sont 5,5 millions de personnes qui sont décédées l’an dernier à cause de la pollution de l’air extérieure et intérieure.

La pollution de l’air tue plus de personnes que la malnutrition. C’est ce qui ressort d’une étude présentée en fin de semaine lors du Congrès annuel de l’Association américaine pour l’avancement des sciences et présentée dans le magazine Time.

La pollution intérieure et extérieure tue 5,5 millions de personnes chaque année, dont 3 millions de personnes uniquement en Chine (on se souvient qu’une étude récente a montré que passer une journée à Pékin équivaut à fumer 40 cigarettes) et en Inde. Le Brésil, le Pakistan et le Japon sont les trois autres principaux pays qui ont connu une forte hausse des décès dus à la pollution ces dernières années.

En Europe, ce sont 200 000 personnes qui décèdent prématurément chaque année des suites de la pollution de l’air, et aux Etats-Unis, 80 000 personnes.

Le charbon en Chine et le bois en Inde

"La pollution atmosphérique se place au quatrième rang des facteurs de risque de décès dans le monde et c’est de loin le principal facteur de risque environnemental", a déclaré Michael Brauer, professeur à l’Université de l’école de la population et de la santé publique de Colombie-Britannique à Vancouver(Canada). "Parvenir à réduire la pollution de l’air serait un moyen incroyablement efficace pour améliorer la santé générale de la population."

En Chine, la combustion du charbon est le plus gros contributeur à la mauvaise qualité de l’air. Si le pays ne parvient pas à limiter ses émissions, la pollution due au charbon provoquera entre 900 000 et 1,3 décès prématurés d’ici 2030.

En Inde, la mauvaise qualité de l’air est essentiellement due à l’utilisation de bois, de compost et de fumier pour la cuisson et le chauffage. Des millions de familles, parmi les plus pauvres du pays, sont exposées quotidiennement à l’émission de particules dans leur logement.