L’industrie pharmaceutique

Viva - Maladie de Lyme : plainte contre les labos et les autorités sanitaires

il y a 3 mois, par Info santé sécu social

Les patients atteints de la maladie de Lyme déposent une plainte contre X au pôle santé publique du parquet de Paris. Ils soupçonnent des conflits d’intérêts entre les autorités sanitaires et les fabriquants de tests.

Les patients atteints de la maladie de Lyme et les associations ne décolèrent pas. Ils clament haut et fort depuis plusieurs années que les tests de diagnostic sont peu fiables obligeant les malades a errer souvent de nombreux mois avant d’être pris en charge. En 2017, un groupe avait déjà assigné en responsabilité civile cinq fabricants de tests, et une femme avait porté plainte au pénal pour tromperie aggravée. Dernièrement, l’Académie nationale de pharmacie a aussi dénoncé ses tests dans un rapport, jugeant qu’ils comportaient un « risque majeur d’interprétation inadéquate ».

Mais aujourd’hui, les patients vont plus loin : ils ont déposé une plainte, qui dénonce de possibles conflits d’intérêts entre les autorités sanitaires et les laboratoires.

Plainte contre X au pôle santé publique du parquet de Paris
Une soixantaine de malades et l’association Lyme sans frontière, ont porté plainte par l’intermédiaire de leurs avocats Julien Fouray et Catherine Faivre. Ils jugent les tests diagnostics peu fiables et réclament une enquête visant notamment l’Agence du médicament (Ansm) et le Centre national de référence de Strasbourg. Leurs griefs ? Un manque de vigilance avéré face à ces tests qui ne répondent pas aux critères de fiabilité. Pire, ils dénoncent de possibles liens d’intérêt entre les laboratoires (DiaSorin, BioMérieux, Siemens, Euroimmun et Bio-Rad) et l’Etat. Les avocats parlent de « violation des règles d’indépendance en matière d’expertise », « trafic d’influence », « abus de biens sociaux et recel », « corruption » et « mise en danger de la vie d’autrui », ont détaillé Mes Fouray et Faivre à l’Afp...

La maladie de Lyme
La maladie de Lyme est transmise par les tiques présentes dans les forêts, les champs... Elle touche environ 30 000 personnes par an en France. Elle est la conséquence de l’infection par la bactérie Borrelia burgdorferi, transmise par les tiques qui en sont porteuses. Elle peut provoquer des dermatoses, de l’arthrite, et des atteintes neurologiques.

Si elle n’est pas soignée, elle peut devenir chronique. Or, elle est difficile à diagnostiquer car les test sont imparfaits à l’heure actuelle.

Les signes de la maladie
La maladie de Lyme se manifeste de trois à trente jours après la morsure de la tique par une plaque rouge inflammatoire (le plus souvent sur les membres inférieurs), qui peut disparaître spontanément en quelques semaines. Les autres symptômes peuvent être fièvre, maux de tête, frissons... Il est urgent de consulter car l’évolution est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement.

Marilyn Perioli,