Luttes et mobilisations

Les personnels soignants d’Aubervilliers et l’intersyndicale de Ville Evrard - Ensemble le 22 mars à Aubervilliers pour la défense de la psychiatrie de proximité

il y a 3 mois, par Info santé sécu social

PATIENTS - SOIGNANTS - ÉLUS : ENSEMBLE LE 22 MARS À AUBERVILLIERS POUR LA DÉFENSE DE LA PSYCHIATRIE DE PROXIMITÉ

Les « contraintes budgétaires » se resserrent comme un étau autour de la Psychiatrie de Secteur.

L’Etablissement Public de Santé « Ville Evrard », institution psychiatrique de référence pour environ 2 millions d’habitants et 33 communes du Département de la Seine Saint Denis, pourtant pas le plus mal loti de l’hexagone, se voit acculé à la nécessité de restreindre l’offre de soins de proximité.

L’annexe Romain Rolland de Saint-Denis ne pourra pas obtenir les moyens nécessaires pour effectuer les travaux garantissant la sécurité des patients et des soignants. De ce fait on annonce un regroupement de certaines structures sur l’Hôpital Delafontaine, ce qui va modifier de manière radicale le type d’accueil des patients, et le fonctionnement du Centre d’Accueil et de Crise (CAC) de Saint Denis.

Le Centre d’Accueil et de Crise (CAC) d’Aubervilliers est obligé d’arrêter d’accueillir des patients entre 18h30 et 09h00 car la ligne budgétaire de la garde de nuit n’est plus financée.

Ce sont des signaux inquiétants pour l’avenir de la Psychiatrie de secteur et de proximité.

Dans le projet médical de l’Etablissement (voté par la CME) le projet d’une structure « CPOA-like », selon la formule de ceux qui le défendent, serait supposé apporter une réponse aux besoins d’accueil en urgence des personnes en souffrance psychique aiguë. Mais un tel projet ne saurait se substituer aux 4 CAC actuels, sinon au prix d’une dégradation considérable de la qualité.

Le jeudi 22 mars à partir de 10h00 les personnels soignants d’Aubervilliers et l’intersyndicale des agents de Ville Evrard organiseront une rencontre avec les patient-e-s, les citoyen-ne-s et leurs élus, locaux et nationaux.

Cette rencontre prendra la forme d’un stand installé sur la place de la Mairie d’Aubervilliers, pendant le marché.

C’est une forme d’action qui a déjà été mise en œuvre par nos camarades de l’HP de Rennes et que nous prolongeons en l’enrichissant.

Les associations et collectifs de patients y sont invités ainsi que toutes celles et ceux qui veulent se joindre à la revendication d’une Psychiatrie de proximité pérenne et vivace, réactive aux besoins des patients.