Luttes et mobilisations

Infirmiers.com - La CNI dénonce "l’industrialisation de la santé" et appelle au rassemblement !

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

le 11 OCTOBRE 2019

Le Collectif Inter-Urgences appelle l’ensemble des personnels hospitaliers, des EHPAD, de la psychiatrie, des maternités, soignants médicaux et non médicaux, administratifs, travailleurs sociaux… et l’ensemble de la chaîne de secours, à une grande manifestation commune à tous les acteurs, le mardi 15 octobre prochain, dès 14h Place de la République, à Paris. La coordination nationale infirmière (CNI), par la voix de sa présidente Céline Laville, soutient le mouvement et exhorte tous les professionnels de santé à se rassembler et à manifester pour la défense de leurs professions, la reconnaissance salariale de leurs compétences et la sauvegarde du système de santé public.

La CNI, comme bien d’autres syndicats et organisations professionnelles, ne cesse de le marteler, depuis des années la situation ne cesse de s’aggraver dans les hôpitaux français. Récemment, chanteurs, écrivains, comédiens, réalisateurs, humoristes... 108 personnalités lançaient un appel au président de la République, Emmanuel Macron, pour sauver l’hôpital public. Céline Laville le souligne, les établissements de santé publics doivent faire face à des difficultés majeures devant l’augmentation des charges en soins et le manque de lits d’aval. La course au profit a remplacé la priorité donnée à la qualité des soins. La diminution drastique de plus de 10% des lits ces dernières années dans les hôpitaux au profit de la chirurgie ambulatoire ne permet plus de répondre au besoin en santé de la population. Et que dire des services qui n’ouvriront pas de lits supplémentaires par manque d’effectif pour prendre les patients en charge ?

Plus grave encore, pour assurer la charge de travail, les professionnels ont le sentiment de devenir des machines qui travaillent à la chaîne et perdent les valeurs soignantes qui les animent.

Alors que les voix des soignants s’élèvent partout en France pour réclamer des ouvertures de lits, des recrutements en personnel et un salaire à compétences et responsabilités, pour la CNI, le PLFSS rendu public le 30 septembre, semble sonner le glas d’un système de santé public agonisant. En effet, alors que les charges pesant sur les centres hospitaliers augmentent de plus de 4%, l’ONDAM qui de 2,3%, ce qui implique demandée à la santé. Cherchez l’erreur ! Dans un contexte de perte d’attractivité des métiers soignants, de fuite des personnels en dehors de l’hôpital, de dégradation de la qualité de prise en charge des patients, il est plus qu’urgent de se mobiliser pour faire barrage au bulldozer du gouvernement.

Même son de cloche du côté de l’ANPDE, association des infirmières et infirmiers puériculteurs, qui, elle aussi, dénonce la dégradation des conditions de travail, la diminution des ratios en réanimation néonatale, les risques accrus pour l’enfant et les professionnels et appelle l’ensemble des (IPDE du territoire à rejoindre la mobilisation initiée par le collectif inter urgences, le 15 octobre à Paris.

Rédaction infirmiers.com