L’hôpital

Allo-docteurs - Gastro, grippe, Covid et manque de soignants : les hôpitaux saturent

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

Ces dernières semaines plusieurs hôpitaux à travers la France sont sous tension, les obligeant à réactiver le plan Blanc. Manque d’effectifs, épidémie de Covid, grippe, gastro-entérite... L’afflux de patients sature les urgences.

Mathis Thomas
Rédigé le 12/04/2022,

Avant de vous rendre aux urgences, contactez plutôt votre médecin traitant, le 116 117 ou le 15. C’est le message transmis par des dizaines d’hôpitaux pour tenter de désengorger les urgences de plusieurs départements. En Vendée, en Moselle ou dans le Doubs, les services sont saturés, obligeant les établissements hospitaliers à déclencher le plan Blanc.

Pourquoi activer le plan Blanc ?

Alors que les épidémies de Covid-19, de gastro-entérite et de grippe frappent simultanément plusieurs territoires, la pression sur le système hospitalier se fait de plus en plus forte. Manque de lits, pénurie de personnel soignant n’arrangent pas la situation. Les services de médecine et de chirurgie sont particulièrement pris de court et les Ehpad ne sont pas épargnés.

Pour diminuer la pression dans les jours à venir, les hôpitaux demandent à la population de privilégier les appels vers les médecins traitants, plutôt que les urgences. En cas de soins ne nécessitant pas de venue aux urgences, contactez le 116 117.

Qu’est ce qu’un plan Blanc ?

Chaque établissement de santé doit “pouvoir mobiliser immédiatement les moyens de toute nature dont il dispose en cas d’afflux massif de patients ou de victimes” d’après la loi 2004-806 du 9 août 2004. Le plan Blanc a notamment été utilisé en mars 2020 dans les hôpitaux les plus touchées par l’épidémie de Covid-19.

Ce plan d’urgence peut être déclenché par le directeur ou le responsable de l’établissement de santé public ou privé. Le personnel soignant nécessaire peut être maintenu sur place et l’hôpital peut également rappeler son personnel volontaire lorsque la situation le justifie.

Quelles sont les mesures prises ?
Le déclenchement du plan Blanc entraîne la mobilisation de moyens humains et matériels conséquents. Voici lesquelles :

- La mise en place d’une cellule de crise pilotée par le chef d’établissement ;
- L’organisation du tri et de l’accueil des malades, selon la nature et la gravité de leur pathologie ;
- L’ajout de lits supplémentaires dans les services ;
- Un plan de confinement et un plan d’évacuation de l’établissement ;
- Le rappel gradué des personnels volontaires en repos, afin d’avoir des moyens suffisants mais aussi de pouvoir organiser des rotations en cas de crise durable ;
- Le transfert des patients des services saturés vers des services moins surchargés ou d’autres établissements ;
- La déprogrammation des activités non urgentes : consultations, interventions chirurgicales…
- Le recours éventuel à des moyens associatifs : bénévoles des associations de secourisme et d’aide sociale pour le traitement des soins légers ou les gestes d’accompagnement.