Amerique du Nord

Courrier International - Bernie Sanders accompagne des diabétiques acheter de l’insuline au Canada

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

lundi 29 juillet 2019, par BANNIER Laura

Publié par Europe Solidaire Sans Frontières

Le sénateur Bernie Sanders, qui débattra le mardi 30 juillet avec ses rivaux démocrates, s’est rendu au Canada avec des diabétiques pour acheter de l’insuline à bas coût. Un voyage qui lui a permis de mettre en avant sa proposition phare pour la santé : “Medicare for all”.

De Détroit jusqu’à Windsor, il n’y a même pas 10 kilomètres, annonce The Guardian. Cette frontière entre le Canada et les États-Unis, Bernie Sanders l’a franchie à l’intérieur d’un bus, accompagné d’une douzaine de personnes diabétiques de type 1. Ces malades se sont rendus dans le sud de l’Ontario pour pouvoir acheter de l’insuline, le 28 juillet 2019, payant 1 000 dollars pour 25 flacons d’insuline, soit assez pour environ six mois de traitement. Il leur en aurait coûté 10 000 dollars de plus aux États-Unis.

Parrainé par la campagne de Sanders, l’événement vise à souligner l’augmentation des prix des médicaments prescrits aux États-Unis, poursuit le quotidien britannique. “Comment se fait-il qu’à dix minutes de la frontière américaine du Michigan les gens paient un dixième du prix d’un médicament extrêmement important, dont ils ont besoin pour rester en vie ?” a déclaré le sénateur du Vermont. Sanders a promis, s’il est élu président, de nommer un ministre de la Justice chargé d’enquêter sur l’industrie pharmaceutique pour “collusion” entre les principales sociétés, rapporte

Une inflation généralisée des médicaments
Avant les deux débats télévisés entre les candidats démocrates à la présidentielle à Détroit, les 30 et 31 juillet, Bernie Sanders a profité de ce voyage pour promouvoir son projet d’assurance-maladie publique et universelle, “Medicare pour tous”, rapporte CNN. Le Canada aussi possède une assurance-maladie publique et universelle. “Cependant, nuance la chaîne américaine, le Canada a aussi un secteur d’assurances privées puisque son programme public ne couvre pas toutes les prestations.”

Le plan de Sanders plafonnerait le coût des médicaments sur ordonnance acquitté par les malades à 200 dollars par an. La législation permettrait à l’État fédéral de négocier directement avec les fabricants de médicaments afin de baisser les prix pour les bénéficiaires de Medicare, détaille The Guardian.

En pleine campagne pour les primaires du début 2020, le sénateur du Vermont multiplie les opérations sur le terrain. S’il reste dans le peloton de tête des candidats démocrates, tant dans les sondages qu’en ce qui concerne les fonds récoltés, Sanders “n’est plus le phénomène politique et culturel qu’il était il y a quatre ans”, souligne le Los Angeles Times.. Beaucoup de ses rivaux se sont permis de reprendre ses propositions, notamment celle d’un système de santé universel financé par l’État fédéral. Il est aussi largement distancé par l’ancien vice-président Joe Biden dans les intentions de vote. Le débat de mardi sera pour lui l’occasion “de montrer qu’il peut gagner un soutien plus large”, écrit CNN.

Laura Bannier