La psychiatrie

Lequotidiendumedecin.fr : Psychiatrie : le gouvernement finance près de 80 projets à hauteur de 30 millions d’euros

il y a 1 mois, par infosecusanté

Lequotidiendumedecin.fr : Psychiatrie : le gouvernement finance près de 80 projets à hauteur de 30 millions d’euros

Par Coline Garré -

Publié le 09/12/2019

Le ministère de la Santé a rendu publique la liste des lauréats de deux appels à projets nationaux pour l’accompagnement et le soutien de l’offre en santé mentale. Ces appels à projets s’inscrivent dans le cadre de la feuille de route Santé mentale, et sont financés à hauteur de 30 millions d’euros, en plus des 80 millions déjà délégués début 2019 pour développer l’offre de psychiatrie dans les territoires, précise le ministère.

20 millions pour la pédopsychiatrie

Les deux tiers de l’enveloppe sont destinés à financer des projets en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. Quelque 35 projets ont été retenus sur 92 remontés par les agences régionales de santé (ARS). Ils visent à renforcer l’offre de pédopsychiatrie dans des territoires en difficulté, notamment les départements de l’Ain, des Alpes-de-Haute-Provence, de Corrèze, de Creuse, des Côtes-d’Armor, de l’Eure, de l’Indre, mais aussi de Guyane et de Guadeloupe. Les projets consistent en la création de lits d’hospitalisation ou le renforcement de l’hospitalisation de jour ou de nuit, l’instauration de places de crise ou de post-crise, ou le soutien aux équipes mobiles ou aux centres médico-psychologiques.

10 millions pour l’innovation

Le deuxième appel à projet concerne le fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie créé en 2019 et entend valoriser des programmes innovants de prise en charge. Un jury national a retenu 42 projets sur 260 propositions remontées aux ARS, avec une attention particulière portée à ceux élaborés dans le cadre des Projets territoriaux de santé mentale.

En lien avec les objectifs du comité de pilotage de la psychiatrie, ils portent sur la coordination entre acteurs sanitaires et médico-sociaux, la prévention et la gestion des crises, le développement de la télémédecine, et l’accès aux soins somatiques.

« Le succès de cet appel à projet et la qualité des projets montrent un mouvement de transformation vers davantage d’ambulatoire, de partenariat et d’inclusion », salue le ministère dans un communiqué. La majorité des projets viennent des établissements publics de santé mentale ; 20 % de structures associatives ou privées. Une deuxième vague d’appels à projet sera engagée début 2020, précise le ministère.