Les tracts du NPA

Tract secteur NPA Santé janvier 2024 distribué dans les établissements de santé.

il y a 4 mois, par infosecusanté

Tract secteur NPA Santé janvier 2024 distribué dans les établissements de santé.

Agnès Pannier-Runacher au sous-Ministère de la Santé…
Celle qui voyait “de la magie dans les chaines de production”, au service des usines à soins !

Si vous pensiez que la Macronie avait atteint son rythme de croisière dans la destruction de notre système de soins, vous allez être surpris.e : Agnès Pannier-Runacher débarque à la Santé, désormais reléguée dans un sous-Ministère du Travail, piloté par la très conservatrice Catherine Vautrin, issue de la droite réactionnaire, n’ayant eu de cesse d’aligner les prises de positions homophobes et anti-IVG.

Le Plan Hôpital 2007 et la T2A… C’était elle !
Mme Pannier-Runacher, le travail, elle connaît bien. Elle voit “de la magie dans les chaines de production des usines”. Elle voit moins que l’exploitation des travailleurs et travailleuses ruine leur santé et use leurs corps qui ne trouveront bientôt plus que des équipes réduites et épuisées dans les services hospitaliers et des portes fermées aux urgences. La Santé aussi, elle connaît bien, Agnès, elle a mené le Plan Hôpital 2007 et sa tarification à l’acte (T2A). Souvenons-nous de ces mesures visant à réduire les moyens financiers des établissements de santé, les entrainant dans une course effrénée à la rentabilité, délétère et maltraitante pour les soignantEs comme pour les usagerEs. Souvenons-nous également de son rôle durant la crise du Covid, dans la restructuration de l’APHP et l’approvisionnement en matériels, avec les respirateurs inutilisables en réanimation !

Une mise en examen pour corruption d’agents publics étrangers !
Dans l’intervalle, il faut reconnaître à la Ministre déléguée à la Santé, un parcours dans le secteur privé irréprochable, à peine émaillé d’une mise en examen pour corruption d’agents publics étrangers en Afrique, avec l’armateur Bourbon ! La mise en examen, ce petit plus des CV de la Macronie.
32 milliards annonçés. Mais pas un euro de plus. Les rois de l’arnaque !
Le message envoyé avec ces nominations est clair, le boulot de sape doit continuer. Nous l’avons bien compris dans les 2 longues heures de propagande télévisée de Macron. Que des effets d’annonces bidons - comme les 32 milliards annoncés en grande pompe par le nouveau Premier Ministre - qui avaient déjà été votés. Pas un sou de plus dans les hôpitaux. Macron, c’est austérité, privatisation et tour de vis budgetaire.

Des patients meurent sur des brancards dans les couloirs…
Des patients meurent sur des brancards dans les couloirs, Macron parle de mieux s’organiser alors que près de 30.000 lits ont été supprimés dans les services sous ses mandats. La gériatrie et la psychiatrie s’enfoncent, les urgences pédiatriques ne peuvent plus assurer de continuité d’ouverture, Macron parle de tout miser sur la prévention, de ne pas tomber malade. Les hôpitaux appellent aux dons pour des équipements de pointe, Macron parle de doubler les franchises. Et quand il ne parle pas des sujets, cela doit nous alerter concernant le sort que va réserver ce gouvernement à l’aide médicale d’État (AME), au droit constitutionnel à l’IVG ou au débat sur la fin de vie. Macron… Le choix de la rentabilité, du mépris des soignants et de la destruction d’un système de santé déjà à l’agonie.

Doublement des « franchises », c’est NON !
Vive le 100% sécu !

En ce début d’année, c’est la hausse des prix tous azimuths, sans parler des mutuelles à + 10% selon l’UFC-Que choisir. Les petites avancées du Ségur sont absorbées, et les fins de mois toujours plus difficiles.
Comme si cela ne suffisait pas, E.Macron donne son feu vert au doublement des « franchises » médicales. C.Vautrin, sa nouvelle ministre du travail et de la santé a immédiatement présenté la facture : la part non remboursée par la sécurité sociale et les mutuelles passera de 50Cts à 1 € par boite de médicaments et acte paramédical, celle sur les transports sanitaires de 2 à 4 € et la « participation forfaitaire » sur les consultations, actes médicaux, et examens de biologie de 1 à 2 €. Le plafond annuel de ces dépenses reste (pour l’instant) fixé à 50€, mais seulement pour les patients en ALD.

73 milliards d’exonérations de cotisations patronales !

Pour justifier le doublement des « franchises », Macron a répété sa veille formule : « il n’y a pas d’argent magique ». S’il n’y a pas « d’argent magique », il y a des richesses bien réelles produites par notre travail, et il y a différentes manières de les répartir. La méthode Macron, c’est permettre aux plus riches, aux actionnaires, de s’enrichir toujours plus, notamment avec 73 milliards d’exonérations de cotisations patronales, et de reporter sur chaque malade la charge de ses soins par la hausse des mutuelles, le doublement des franchises. La santé devient un bien de consommation comme une autre.

Les soins, la prévention pris en charge à 100% par la Sécu !

Il existe une autre voie : le 100% Sécu, la gratuité des soins pour tous.tes, assurée par un financement intégral de tous les soins nécessaires, à l’hôpital et en ville, avec notamment la création de centres de santé publics. Elle donne la possibilité à chacun.e d’accéder gratuitement à des soins de qualité selon ses besoins. Pour les financer à 100% par la Sécu, il faut prendre sur les profits et les dividendes versés aux actionnaires, et cesser de financer les profits des labos et des cliniques privées.

Attaquer l’Aide Médicale Etat des sans-papiers…
C’est attaquer la santé de tous.tes !

Dans le cadre de la loi Darmanin, le Sénat à majorité de droite votait la fin de l’Aide Médicale Etat. Cette AME permet aux sans-papiers qui ont plus de 3 mois de résidence en France et moins de 810 euros de revenus d’accéder aux soins. A la place ne resterait qu’une aide médicale d’urgence. En clair, ne pas soigner l’hypertension et attendre l’infarctus ! Une mesure ignoble pour la santé des sans-papiers ! Ignoble pour la santé de tous et toutes, car comment penser que si votre voisin tousse et crache du sang, vous serez en meilleure santé si sa tuberculose n’a pas été dépistée et traitée !

L’AME supprimée en Espagne, la mortalité des sans-papiers + 22% !
En Espagne, en 2012, l’AME a été supprimée par la droite, avec la promesse d’un milliard d’euros d’économies. Au bout de trois ans, la mortalité des sans-papiers a augmenté de 22% ! Notamment à cause des maladies chroniques et infectieuses. Et des économies, il n’y en a pas eu, avec des soins plus chers, pour des maladies plus graves ! Et un recours plus important aux urgences déjà débordées. En 2018, l’Espagne a remis en place l’AME ! Darmanin a sorti l’AME de sa loi pour la faire voter au Parlement. Mais avec la promesse d’y revenir dés le début d’année 2024. Ces attaques, inspirées par l’extrême-droite, qui font de l’étranger le responsable de toutes nos difficultés, sont à combattre au nom de l’égalité des droits !

Une même carte vitale, un 100% Sécu pour toute personne vivant en France !
Aux attaques contre l’AME, nous opposons un dispositif unique de protection maladie pour toute personne vivant sur le territoire, sans aucune discrimination, remboursant intégralement les soins, financée intégralement par les cotisations dites « patronales » et gérée par les assuré.es sociaux, le 100% Sécu pour tous.tes !