Environnement et facteurs dégradant la santé

France Info : Une enquête ouverte pour tromperie contre le groupe Nestlé Waters, accusé d’avoir eu recours à des traitements interdits sur des eaux minérales

il y a 3 mois, par infosecusanté

France Info : Une enquête ouverte pour tromperie contre le groupe Nestlé Waters, accusé d’avoir eu recours à des traitements interdits sur des eaux minérales

L’ouverture de cette enquête fait suite à un signalement de l’agence régionale de santé, a annoncé le parquet d’Epinal, confirmant les informations du "Monde" et de Radio France.

Article rédigé par franceinfo avec AFP France Télévisions

Publié le 31/01/2024

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet d’Epinal pour tromperie à l’encontre de Nestlé Waters, accusé d’avoir eu recours à des traitements illégaux pour purifier ses eaux minérales, a déclaré à l’AFP mercredi 31 janvier le procureur de la République, Frédéric Nahon, confirmant les informations de la cellule investigation de Radio France et du Monde. L’ouverture de cette enquête en novembre fait suite à un signalement de l’agence régionale de santé.

Selon l’enquête de Radio France et du Monde, Nestlé Waters et d’autres industriels sont soupçonnés d’avoir caché au public que l’eau qu’ils pompaient était contaminée, et qu’ils ont eu recours à des systèmes de purification interdits pour continuer de la mettre en bouteille. Nestlé Waters, numéro un mondial de l’eau minérale, a informé en 2021 les autorités françaises qu’il avait utilisé des traitements interdits d’ultraviolets et de filtres au charbon actif sur certaines de ses eaux minérales pour maintenir "leur sécurité alimentaire".

Les investigations ont été confiées au service national des enquêtes de la Répression des fraudes. Elles "sont toujours en cours, notamment pour établir si la dénomination eau minérale ’naturelle’ est trompeuse ou pas", a encore précisé le procureur de la République. Selon la réglementation, pour que l’eau puisse se qualifier de "minérale naturelle" ou "de source", il ne doit pas être fait recours à des dispositifs de désinfection.