Covid-19 (Coronavirus-2019nCoV)

Allo-docteurs - Covid : les contaminations repartent à la hausse en Bretagne

il y a 5 jours, par Info santé sécu social

Par la rédaction d’Allodocteurs.fr, avec AFP

Rédigé le 17/07/2020

Tous masqués dans le Finistère. Le préfet de ce département breton, Pascal Lelarge, a rendu obligatoire à compter du 16 juillet le port du masque sur certains marchés et dans les établissements clos des îles recevant du public.

A l’origine de cette décision : "une augmentation sensible du nombre de patients testés positifs depuis le 10 juillet 2020" dans le Finistère, explique la préfecture dans un communiqué. Plus précisément, "depuis la semaine dernière, le nombre de cas testés positif au Covid-19 a augmenté plus rapidement et est passé à la date du 15 juillet à 703 cas dans le Finistère, soit + 48 par rapport au vendredi 10 juillet" précise la préfecture dans un second communiqué.

Elle souligne par ailleurs "un afflux important de population pendant la période estivale", notamment sur le littoral. "Cette concentration de population rend parfois difficile le respect de la distanciation physique, notamment sur les marchés ou sur les îles, qui voient leur population multipliée par trois ou quatre pendant l’été", assure la préfecture.

En Bretagne, 10 malades contaminent 26 personnes

Et cet afflux de population pourrait déjà expliquer un chiffre communiqué par Santé publique France : le R effectif, c’est-à-dire le nombre de personnes qu’un malade contamine culmine en Bretagne à 2,62. Autrement dit, dans cette région, 10 malades contaminent 26 personnes.

A l’échelle nationale, cet indicateur se situe à 1,18. Celui de La Réunion est à 2,26 et en métropole, après la Bretagne, le R effectif le plus élevé concerne la région Provence-Alpes-Côte-D’azur où il atteint 1,55.
Or si ce chiffre se situe en dessous de 1, l’épidémie ralentit. S’il est égal à 1, l’épidémie est stable. Mais s’il est supérieur à 1, l’épidémie s’accélère.

Concarneau, Kerlouan, Le Conquet, Morlaix…

Pour contrer tout rebond épidémique dans le Finistère, "en plein accord avec les maires concernés", le masque est donc désormais obligatoire pour l’accès aux marchés, alimentaires ou non, situés sur les communes de Audierne, Brest, Carantec, Concarneau, Daoulas, Guerlesquin, Guisseny, Kerlouan, Lampaul-Plouarzel, Landunvez, Le Conquet, Le Guilvinec, Lesneven, Locquirec, Loctudy, Morlaix, Plabennec, Plouarzel, Plouescat, Plougasnou, Plougonvelin, Plounéour-Brignogan-plages, Pont-l’Abbé, Roscoff et Saint-Pol-de-Léon.
Il est également obligatoire dans les lieux clos recevant du public sur les îles de Batz, Molène, Ouessant et Sein.

135 euros d’amende

Le non-respect de ces mesures est passible d’une amende de 135 euros, rappelle la préfecture. En cas de récidive, les contrevenants s’exposent à "six mois d’emprisonnement et 3.750€ d’amende" précise le communiqué.

Le port du masque est également obligatoire depuis le 16 juillet dans les lieux clos recevant du public de six communes de Mayenne après une augmentation inquiétante des cas de Covid-19 dans ce département où une campagne de dépistage massif est en cours.

A l’échelle nationale, le port du masque dans les lieux clos recevant du public deviendra obligatoire dès "la semaine prochaine", à savoir la semaine du 20 juillet, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.