L’hôpital

Communiqué de presse des syndicats SUD, FO, CGT du CHU d’Angers

il y a 2 mois, par infosecusanté

Communiqué de presse des syndicats SUD, FO, CGT du CHU d’Angers

Urgences du CHU d’Angers en grève depuis le 2 mai,
sous effectifs encore ce week-end, un évènement dramatique,
la Direction doit réagir immédiatement !

Angers le 17 juin 2019
Ce Samedi 15 juin, faute d’effectif suffisant, à l’accueil des urgences du CHU, un événement dramatique s’est produit plongeant l’équipe, pour la seconde fois en quelques mois, dans l’effroi. L’absence de prise en charge d’un patient valide faute d’infirmière disponible (occupé avec un autre patient ) se présentant à l’accueil, , a eu pour conséquence son départ vers un autre établissement. Son décès a eu lieu pendant le transport dans son véhicule. A notre connaissance, ces faits ont donnés suite à deux alertes à la Direction ainsi que d’une plainte

Ce samedi à 18h30 l’infirmière remplaçante termine sa journée de 12h, sa collègue infirmière se retrouve seule à l’accueil jusqu’à 21h20 alors que l’organisation de travail prévoit normalement 2 Infirmières d’accueil et 1 Aide-Soignante sur l’équipe du soir.

Cet évènement se produit dans un contexte de manque d’effectif dénoncé depuis de nombreux mois.

Le vendredi 14 juin 2019, le Comité de Grève des Urgences du CHU d’Angers, publiait son 12ème communiqué. Le Comité alertait à nouveau sur les conditions de travail et particulièrement sur le non remplacement du week-end à venir de collègues Infirmières et Aides-Soignants absentes pour raison de santé (pour certains programmés depuis plusieurs semaines !)
Extrait :
« Au CHU d’Angers nous condamnons fermement les rappels à domicile, l’absence d’anticipation des arrêts programmés depuis des semaines entrainant pour ce weekend (15 et 16 juin), le manque deux A-S ainsi que trois IDE !! »
Ce même jour, un nouveau courrier était adressé par le Comité de Grève à la Directrice Générale du CHU demandant à nouveau l’ouverture de réelles négociations afin de sortir de la situation de crise du service des Urgences.
La réponse de la Direction face à la grève des collègues des Urgences du CHU depuis le 2 mai, reste à l’heure actuelle sans réponse adaptée ni avancée notable. Le manque d’effectif reste criant et le non remplacement de collègues absents et mets en jeu la sécurité des collègues comme des usagers.

Pour les Syndicat SUD, FO, CGT, cette situation dramatique illustre le dysfonctionnement des Urgences liés exclusivement, dans ce cas précis, à un nombre de personnel présent très en deçà des effectifs prévus afin de garantir la sécurité des prises en charges des usagers. En aucun cas la responsabilité des collègues Administratives et Soignantes ne peut être engagée dans cette situation.

Les Syndicats SUD, FO, CGT ont déposé ce jour lundi 17 juin un droit d’alerte au CHSCT.

Les Syndicats SUD, FO, CGT apportent leur soutien à la famille frappé par cet évènement dramatique.