Perte d’autonomie, “dépendance”

FO : Mission sur les métiers du Grand Âge et de l’autonomie « La maltraitance institutionnelle va continuer ! »

il y a 1 semaine, par infosecusanté

FO : Mission sur les métiers du Grand Âge et de l’autonomie « La maltraitance institutionnelle va continuer ! »

Publié mercredi 30 octobre 2019

Communiqué de la Fédération FO des Services publics et de santé

En réaction à la présentation du rapport de la mission El Khomri sur les métiers du grand âge, la Fédération FO SPSS communique sous le titre « la maltraitance institutionnelle va continuer ! ».

Depuis 2006 de nombreuses études et missions ont démontré les besoins du secteur des personnes âgées et de la dépendance et notamment le Plan Solidarité Grand Âge (PSGA). Les engagements pris par les gouvernements successifs n’ont jamais été tenus et la situation n’a eu de cesse de se dégrader en termes d’effectifs, de conditions de travail et de qualité de prise en charge des personnes âgées.

C’est pourquoi, en juillet de cette année la Fédération FO SPSS avait fait part de son incompréhension et de son scepticisme concernant les annonces de la ministre de la Santé de confier à Mme El Khomri une énième mission ayant comme thème « l’attractivité des métiers du grand âge et de l’autonomie ».

Le rapport a été remis et présenté ce jour à la ministre de la Santé. L’attente des professionnels était très forte et il est affligeant de constater que les 59 recommandations ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Alors que tous les observateurs constatent que l’attractivité des métiers est en baisse et qu’il est important de revaloriser les rémunérations, la seule réponse de la mission est : « remettre à niveau au 1er janvier 2021 les rémunérations inférieures au Smic dans les grilles des conventions collectives à domicile ».

Alors que les études et missions démontrent qu’il faudrait investir 8 à 10 milliards d’€ pérennes dans le secteur de la dépendance, les recommandations de la mission font état de 4 milliards sur 5 années (2020-2024).

Alors qu’il faudrait plus de 220 000 créations de postes pour atteindre le ratio d’un professionnel par résident ou personne âgée, la mission El Khomri propose la création de 92 300 postes d’Aides-soignants et Accompagnants Éducatifs et Sociaux (AS-AES) sur 5 ans, dont une partie en remplacement de départs !

Alors que le taux de sinistralité (accidents et maladies professionnelles) est trois fois plus élevé que dans les autres secteurs d’activité, la réponse de la mission est : « la mise en œuvre d’un programme de lutte contre la sinistralité ou encore mettre en place un baromètre national sur la Qualité de Vie au Travail (QVT) ».

Pour la Fédération FO SPSS, il est particulièrement affligeant de constater que le contenu des 59 préconisations « enfoncent des portes ouvertes » et ne correspondent pas aux besoins urgents des professionnels.